Votre corps est prévu pour donner la vie

Avant votre bébé, il y a vous : tout est prévu pour donner la vie. Savoir comment sont disposés et comment fonctionnent les organes nécessaires au développement d'une nouvelle vie va vous permettre de suivre l'évolution de votre corps et de comprendre comment cette aventure merveilleuse peut se réaliser.


Votre corps est conçu de façon a pouvoir créer. Savoir comment sont disposés et comment fonctionnent les organes nécessaire au developpement d'une nouvelle vie va vous permettre de suivre l'évolution de votre corps, de surveiller votre grossesse et ainsi de réagir plus vite à la moindre anomalie.

Avec le vagin qui receuille la semence masculine, les ovaires et leur énorme réserve d'ovocyte et avec les trompes de Fallope, qui captent l'ovocyte émis et le font descendre jusqu'a l'utérus où il s'implantera, s'il est fécondé, pour se developper pendant neuf mois : tout est en place pour l'élaboration d'un être humain.

 

LES OVAIRES

Les ovaires sont des glandes sexuelles féminine. De la taille et de la forme de deux grosse amandes - de 4 cm de longueur de 2,5 cm de largeur environ - ils sont situés à droite et à gauche de l'utérus, auquel ils sont attachés par un ligament souple. Un autre ligament les maintient aux trompes, à proximité du pavillon.

 

LE RÔLES DES OVAIRES

=> Les ovaires sécrètent les hormones sexuelles féminines - les oestrogènes et la progestérone, qui sont indispensables au bon déroulement des cycles menstruels, de la gossesse, ainsi qu'au bon fonctionnement des organes génitaux et de la physiologie de la femme en général.

=> Ils libèrent des ovocytes, également appelés ovules, qui sont les cellules reproductrices féminine.

A sa naissance, la petite fille possède la réserve considérable de 700 000 à 2 millions d'ovocytes. Un grand nombre d'entre eux va dégénérer au cours de la petite enfance ; à l'age de la puberté, il n'en restera plus que 300 000 à 400 000. La nature voit grand ! Parmi ceux-ci, seuls 300 à 400 arriveront à maturité et deviendront des ovocytes fécondables. A raison de treize par an - un tous les 28 jours, pendant les 30 ans que dure environ la période de fécondité de la femme. Bien qu'ils soient tous potentiellement fécondables, il y aura peu d'élus !

 

LES TROMPES DE FALLOPE

 

Ce sont deux petits tubes creux et flexibles de 10 à 12 cm de longueur, dont le diamètre interne est à peine plus gros qu'un cheveu. Les trompes de Fallope partent de chaque côté du fond supérieur de l'utérus et se terminent au niveau d'un ovaire par un pavilllon muni de franges moblies destinées à capter l'ovocyte  dès son émission par l'ovaire.

Une seule trompe en bon état suffit réussir une grossesse, à une condition toutefois ; qu'elle soit placée du côté du l'ovaire quand il n'y en a qu'un.

 

LE RÔLE DES TROMPES

 

=> Les trompes de Fallope permettent le transit des spermatozoïdes vers le lieu de la fécondation, qui est situé dans le tiers supérieur de l'une d'entre elles

=> Elles permettent à l'ovocyte de gagner le lieu de la fécondation puis, si cette dernière n'a pas eu lieu, elles entraînent l'ovocyte vers l'utérus, d'où il sera évacué.

=> Après la fécondation, elles assurent la survie et le transport de l'oeuf vers l'utérus, où il s'implantera. Le rôles des trompes de Fallope est donc extrêmement important

 

L'UTERUS

 

Muscle épais et virtuellement creux, de la forme et de la taille d'une figue fraîche, l'utérus est grandement remanié au cours de la grossesse : il mesure 6 à 8 cm de hauteur, sur 3 à 4 cm de largeur ; au voisinage du terme, sa hauteur est de 30 cm ! Situé à l'extrémité du vagin, incliné normalement au-dessus de la vessie, il est retenu par des ligaments souples qui lui lissent une certaine flexibilité mais l'empêchent de descendre dans le vagin. Du fond du corps utérin partent de chaque côté les trompes de Fallope.

 

L'ENDOMETRE

A l'intérieur, le muscle utérin est recouvert d'une muqueuse, appelée endomètre. Destinée à accueillir l'oeuf fécondé, riche en vaisseaux sanguins et en glandes, cette muqueuse subit d'importanes variations en fonction de la période du cycle menstruel et de l'âge de la femme. C'est elle qui est périodiquement éliminée le phénomène de la menstruation, ou rêgles, quand il n'y a pas eu de fécondation.

LE COL DE L'UTERUS

L'utérus est fermé à sa base par le col, un resserrement étroit et dur de 3 cm de longueur environ, que l'on peut sentir avec les doigts, au fond du vagin ; il présente au toucher une certaine mobillité. Le col est traversé en sont milieu par un fin canal qui met en communication le corps de l'utérus et le vagin. C'est par ce canal qui s'écoule le flux menstruel. C'est par lui également que les spermatozoïdes déposés dans le vagin passent dans l'utérus pour gagner les trompes, le lieu de la fécondation.

Les cellules qui tapissent l'intérieur du col se modifient au cours du cycle menstruel. Au moment de l'ovulation, elles sécrètent une substance visqueuse, qui est appelée glaire cervicale ; elle est indispensable aux spermatozoïdes pour monter dans l'utérus.

Chez une femme qui n'a pas eu d'enfant, le col de l'utérus est rond, à ouverture étroite ; chez celle qui à déjà accouché, l'ouverture est plus large, allongée transversalement.

 

Extrait du livre "Guide de la future maman" édition 2009-2010

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site